Les 10 dernières nouvelles

Saison - par ALM

baniere.png


Lien vers le site de l'ALM


fly_saison.jpg

Une pièce est une bête à 1000 pattes qui doit toujours être en route.
Si elle se ralentit, le public bâille ; si elle s’arrête, il siffle. »
Eugène Labiche

 

Scène du Lapin vert

réservation : 0667829362


présentation de la saison - par ALM

Vendredi 14 à 19h

Présentation de la saison

avec

amelie.jpg

"Amélie Gagnot est l’auteur et l’interprète du solo vocal « une Chaleur dans la Paume ». Artiste graveuse et costumière pour le spectacle, elle envisage son métier comme un artisan qui transmet des émotions, de différentes façons, en fonction des médiums.

Le corps crisse, souffle, frappe, la voix frotte, heurte, caresse tour à tour, le boucleur répète, enfle, déforme… Le processus est organique et les chansons, poétiques, naissent en direct."

Écouter :  

https://m.soundcloud.com/une-chaleur-dans-la-paume

Voir :

www.ameliegagnot.com


Dernière nouvelle du Lapin Vert - par ALM

baniere.png


Lien vers le site de l'ALM


Une pièce est une bête à 1000 pattes qui doit toujours être en route.
Si elle se ralentit, le public bâille ; si elle s’arrête, il siffle. »
Eugène Labiche

La cagnotte d' Eugène Labiche par  Le Théâtre en Liberté

14 avril  20h 30

Scène du Lapin vert

réservation : 0667829362

La pièce

A la Ferté-sous-Jouarre, ils vivent paisiblement, au rythme des saisons, et pour passer le temps, ils jouent à la sempiternelle partie de cartes…

Il y a là un commandant des pompiers, un jeune notaire, une vieille perceptrice, un pharmacien, un fermier et des filles qui cherchent l’amour comme on joue au loto, en espérant toucher le gros lot. Sans oublier un fils roublard qui mange et boit par avance l’héritage. Tout ce petit monde gesticule, se donne du poids, se pavane, content de soi, de ses certitudes inébranlables et de ses principes.

A force de jouer, la cagnotte est constituée. Que faire de cette somme rondelette ? Chacun y va de son idée. Après un débat houleux, le petit groupe décide de quitter un instant son monde étriqué, pour aller à Paris, « manger la cagnotte » !

Plongés dans l’immensité de la ville capitale, ces petits êtres vont bien vite se faire chahuter, bousculer. Jusqu’à basculer dans une cascade de catastrophes : de méprises en quiproquos, les entraînant dans une folle cavalcade aux allures de cauchemar éveillé.